Aller au contenu
Accueil » Blog » Les interventions des”ZE Provençaux” (MAJ)

Les interventions des”ZE Provençaux” (MAJ)

Ces derniers temps, nous avons mis de côté les sorties pour se concentrer sur l’autre raison d’être de ZE Provençaux, la vulgarisation et la promotion de la mobilité électrique.

Plusieurs d’entre nous ont participé à des Tables rondes, des podcasts ou des reportages télévisuels.

Retrouvez ci-dessous les interventions de Jérémy Godet, alias Tesla Riviera sur France 3 Côte d’Azur, et Frédéric Poindextre sur M6 Capital.

Dès que les podcasts d’Olivier Kalousdian et Stéphane Séméria seront disponibles, vous le retrouverez à la suite.

Bon visionnage.

CAPITAL M6 – Florence Trainard De Soultrait

Et une nouvelle itération parue sur Vaucluse Matin / Le Dauphiné

Depuis près de dix ans, la Zoé électrique est devenue le véhicule principal du foyer. Leur thermique, plus spacieuse, ne leur sert que pour partir en vacances en famille. Le Pontétien, Frédéric Poindextre n’est ni un fan de voitures ni un écolo dans l’âme. Mais en 2013, quand il voit à la télé la pub de Renault pour cette nouvelle voiture française, qui porte le même prénom que sa fille, il décide de l’essayer. “C’est tellement agréable à conduire ! ‘essayer, c’est l’adopter ! Une semaine plus tard, je l’achetais.” Il est le deuxième Vauclusien à avoir une Renault Zoé électrique !
Aujourd’hui, il en est à sa troisième, acquise en 2020. Au fil des modèles, il a vu la multiplication des bornes de recharge et les progrès techniques : “ma première voiture avait 180 km d’autonomie. Avec celle-ci, je fais plus de 400 km. Mon record : 520 km ! Alors qu’elle est vendue pour 385 km d’autonomie. Mais avec mes pneus spéciaux voitures électriques, je gagne une cinquantaine de kilomètres par charge. Aujourd’hui, c’est la seule voiture pour laquelle on peut se fabriquer son carburant, en s’équipant de panneaux photovoltaïques par exemple”, souligne l’informaticien.
Autre avantage, et pas des moindres, le coût du carburant : “Entre mes trajets pour Agroparc, ceux de mon épouse, infirmière de nuit à l’hôpital de Montfavet, et les déplacements ponctuels, nous faisons 1 500 km par mois. Mais l’électricité ne nous coûte presque rien car je charge très peu à la maison et quand je le fais, c’est la nuit, à 15 centimes le kW, soit 9 € le plein de ma Zoé. Je fais du “biberonnage”, de petites charges de 20 minutes gratuites à droite à gauche, sur le parking des grandes surfaces pendant que je fais les courses (Auchan Nord, Ikéa, Leroy Merlin…) ou à mon travail. Je bosse pour une agence de communication qui propose des formations à l’environnement et promeut l’écomobilité.”

Frédéric ne se sert qu’exceptionnellement des recharges hyper rapides, “un peu chères”. “ça dépanne sur l’autoroute pour les grands trajets. Mais il faut tout de même 2 h 30 de charge pour 300 km. En général, j’évite l’autoroute car la Zoé n’est pas faite pour ça : je consomme 20 kW aux 100 km et tombe à 250 km d’autonomie, contre 12-13 kW aux 100 km en ville. Pour faire Avignon-Tours par la route, je n’ai eu qu’une recharge à faire et ça m’a coûté 3,50 € !” Imbattable par rapport à une thermique : “Quand une Clio consomme 5 à 6 litres pour 100 km, c’est 9,50 € (pour 1 litre de gasoil à 1,90 €) quand ça ne me coûtera que 2,50 € pour ma Zoé ! Un plein d’essence, c’est quasiment un an de recharge électrique avec ma Zoé.” Il réalise aussi des économies pour l’assurance (5 € / mois par rapport à sa thermique) et les révisions : “il n’y a pas de boîte de vitesse. Les seules pièces d’usure sont les plaquettes de frein, mais elles tiennent 80 000 à 90 000 km (contre 30 000 km pour une thermique). Une révision c’est moins de 100 €. Seuls les pneus s’usent plus vite car la voiture est plus lourde et plus dynamique.”
Pour Monsieur Poindextre, le prix d’achat n’est plus un obstacle : “ma dernière Zoé haut de gamme m’a coûté 28 000 €, entre les réductions et le bonus étatique de 6 000 € (porté à 7 000 € en 2023).” Le fondateur de l’association Ze Provençaux, qui fait la promotion des voitures électriques, troquera bientôt la voiture thermique des vacances contre une électrique.

Par Marie-Félicia ALIBERT

https://www.ledauphine.com/environnement/2022/10/29/un-plein-d-essence-c-est-quasiment-un-an-de-recharge

https://www.ledauphine.com/environnement/2022/10/29/un-plein-d-essence-c-est-quasiment-un-an-de-recharge

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x